Sophia the Robot est la première intelligence artificielle à être montée sur la scène de la Volvo Art Session 2018, volant immédiatement la vedette à ses interlocuteurs devant un public nombreux. Cependant, le Suédois Andreas Wannerstedt, le collectif d’artistes russes Kuflex et le studio WhiteVoid de Berlin ont également subjugué les visiteurs avec leurs œuvres.

Elle en apprend davantage tous les jours, chatte et blogue sur ses expériences, tient des discours devant l’ONU – et tout cela, toujours avec un petit clin d’œil: Sophia the Robot, la machine la plus humaine du monde, est entrée dans l’histoire avec sa présence à la Volvo Art Session 2018.

Sophia the Robot an der Volvo Art Session 2018

Christopher Bauder, du studio de design WHITEvoid, et le compositeur Robert Henke ont quant à eux réuni le monde numérique et le monde réel dans un spectacle son et lumière de plus de 10 minutes intitulé «Grid». Leur performance restera probablement gravée dans la mémoire de plus d’un visiteur.
Andreas Wannerstedt, la troisième tête d’affiche de la Volvo Art Session 2018, a lui aussi fait forte impression auprès du public: avec ses animations 3D, il a affirmé vouloir faire naître un «sentiment de satisfaction» qu’il qualifie d’«oddly satisfying»; il y est assurément parvenu.
Enfin, les visiteurs ont eu l’occasion de plonger véritablement dans l’art numérique avec l’installation interactive «Quantum Space» du collectif d’artistes moscovites Kuflex.